mercredi 10 janvier 2018

L'An 2000 n°3 : A l'assaut de l'Atlantide


Les  Editions Jacquier (Lyon) décident en 1953 de faire un magazine dessiné de Science-Fiction. Ces récits complets sont dessinés par le dessinateur maison Yves Mondet sauf le dernier exécuté par Jean Boulan.
12 n° mensuels de juin 1953 à juin 1954
format 210x270 - 32 pages - Noir et Blanc, couvertures en couleurs d'Yves Martin
Marqué « Roman d’Anticipation – complet. dessiné. inédit » dans un bandeau rouge, sous titré : Collection « L’an 2000 » en bas de couverture pour les trois premiers numéros puis marqué « L’An 2000 – Magazine d’Anticipation Dessiné » dans un logo en forme de fusée-sphère en haut à gauche de la couverture à partir du N° 4 et jusqu’à la fin du titre.

4 albums

A l'assaut de l'Atlantide :

Un astéroïde ayant frolé la Terre en provoquant des désastres considérables, un nouveau continent est apparu entre l'Afrique et l'Amérique aussitôt baptisé l'Atlantide.
Plusieurs nations dont la France cherchent alors à en prendre possession mais des fusées d'origine inconnue détruisent les flottes militaires américaine et anglaise. Les français plus malins débarquent sur ce qui était le fond de l'océan atlantique rencontrant des épaves, une cité antique confirmant le récit de Platon et même une soucoupe volante...martienne.
Pendant ce temps les fusées inconnues attaquent l'Europe. L'expédition française décide de visiter une cité atlante mais sont capturés...
dessin au lavis d'Yves Mondet sur un scénario de Léopold Massiéra pour le n°3




Yves G. Mondet (1926-10 janvier 2004)
Après 11 ans de cours de dessins, il débute en réalisant des crayonnés pour le dessinateur Roger Roux sur la série SOSTHENE VAZIMOU. Il dessine ensuite un album animalier pour l'éditeur Wolf en 1946 (" Silly au pays enchanté "). Puis il travaille pour la revue Pic et Nic de 1946 à 1947 (Le singe de Hong-Kong) et, les deux années suivantes, il produit divers récits pour les éditions Claire Jeunesse dans les collections suivantes : A travers les âges, Les aventures fantastiques, Texas et Red. En 1947-48, il dessine pour Les 3 couleurs et pour Sprint (Dorothy), deux éditeurs lyonnais puis pour Le journal des jeunes Ted Horion et surtout des planches d'Ogar, le démon de la savane suivis de Betty Rumba, une bande érotique pour Comic Burlesc en 1948, avec Roger Roux. Il va ensuite travailler de nombreuses années pour les éditions Jacquier (1953-60), multipliant les bandes westerns, d'aventure et humoristiques les couvertures, illustrations ainsi que les pseudonymes (Bill Comanche, Louky, Joe, Winyves, Mayotte) . Citons Sergent Roy, Commandant Typhon, Bob Aventure, L'archer vert, Gor fils des étoiles, Jaguar, Johnny Texas, Daw Rockett, Jack Ottawa, Ned Tiburce, Le bouddha vert, Eclair contre X, Le chevalier Miséricorde, etc. parus dans L'an 2000 (1953-54), Les histoires illustrées (1954-57), Johnny Texas (1958-60) ou Puck (1955-60). En 1958-59, il participe aux éditions Fleurus dans des titres comme Cœurs Vaillants ou Fripounet et Marisette (Les Misérables, La croisière jaune Citroën). Après l'arrêt des éditions Jacquier au début des années 60, il prend un virage définitif, se tournant notamment vers le petit format : d'abord chez Impéria de 1961 à 1967, sur Buck John, Kit Carson, Cassidy, Tex Tone, Caribou, Oliver et pour les éditions des Remparts avec Bronco Kid, Idaho, Baal le barbare (1963-64), Odin le magnifique et Wapiti en 1963-64. Le changement de politique de l'éditeur Impéria qui se tourne dès 1968 vers les dessinateurs espagnols réputés moins chers pour dessiner ses titres phares décide sans doute le français à passer ensuite chez Lug qui sera son ultime éditeur : il y signe le tarzanide Tanka en alternance avec Bordet, dans Nevada en 1967-68 sur des textes de Lucien Carton (n° 206-244 et réédités dans les n°458-494) et une bande moins connue : Barbouzet agent très spécial, une parodie de James Bond dans Spécial Pim Pam Poum en 1966-67 (n°18-22). Il abandonne ensuite la BD pour se consacrer au retouchage et lettrage des bandes américaines de super-héros que publie Lug aux côtés de Rémy Bordelet et du jeune Mitton, jusqu'à sa retraite à la fin des années 80.
Fabrice Castanet (Pimpf n°8 - Wikipédia)

12 commentaires:

  1. Merci pour le partage, BD à découvrir pour moi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Revue format A4, rare et surcotée en enchères.
      Intéressante effectivement à lire :8:

      Supprimer
  2. Super partage, totalement inconnu...et je ne suis pas le seul...je suppose. Merci à toi et à DM&Starman...le hippie c'est toi au temps où tu avais des cheveux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai toujours des cheveux ;)
      Mais pas le temps d'aller au coiffeur :8:

      Supprimer
  3. Excellent partage! Je retrouve une série dont j'ai dû lire un ou deux numéros, il y a fort longtemps... lol

    RépondreSupprimer
  4. Wow le truc de ouf !!!!!! J' ADORE !!!!!!!!!!!!!!!!! mille millions de mercis mon bon Doc ^^

    RépondreSupprimer
  5. Vu l'enthousiasme déclenchée par cette revue, je remercie vivement nos lecteurs
    et je mets sur la pile "A Scanner!" quelques autres n°.

    RépondreSupprimer
  6. Une pure pépite ! Merci pour ce superbe inédit.

    RépondreSupprimer
  7. merci je ne connaissais pas

    RépondreSupprimer
  8. Encore une découverte. Et de grande qualité. Merci pout tout ce que vous faites.
    JimiH10

    RépondreSupprimer
  9. J'admire la qualité de tes archives, mon cher Doc !
    Merci de nous avoir livré une autre de tes pépites que j'aurai plaisir à découvrir.

    RépondreSupprimer