lundi 7 août 2017

Pistes sauvages - 015


 

Pistes Sauvages est une revue mensuelle de l'éditeur de petits formats Aventures & Voyages qui a eu 48 numéros de janvier 1972 à décembre 1975. Format de parution 13 * 18 cm. Récits essentiellement de western comme Black Jack de Mancuso Antonio et Devescovi Franco ou Jackaroe avec au scénario Wood Robin et au dessin Dalfiume Juan.
Épisodes trouvés : - Les 7 Mercenaires et Demi - Alamo Jim - Archibald - Bande à Zozo - Bang Bang Sam - Black Jack - Cafards et Cabochards - Cyrano - Giddap Joe - Humour - Jackaroe - Jim Minimum - Jim Palmer - Killroy - Kirbi Flint - Long Couteau De Scotland Yard - Pampa - Sunday




Lien: Pistes sauvages - 015

Sunday

Sunday ?... c'est le nom d'un ancien colonel nordiste de retour de la guerre de sécession...
Un horrible retour... Il constate que son épouse a été massacrée par une bande de Sudistes, les guerilleros de Quantrell, et que son fils a disparu.

 

Au pas cadencé de son fidèle compagnon, un homme avançait, fixant d’un regard las le bleu du ciel…et la terre hostile.
Il laissait derrière lui beaucoup de choses : une belle maison…qui portait les stigmates de la terre…et le souvenir de celle qui fût l’âme de cette maison…et qui reposait désormais sous terre…
De sa femme, il ne restait, à présent, qu’un tombeau…et son fils ? Qu’était-il advenu de son fils ?
"Oh merci colonel Sunday !...je vous le disais, c’était la bande de sudiste Quantrill. C’est eux qui tuèrent la mère et qui enlevèrent votre fils".
Et Sunday avançait, sans faiblir. Non il ne voulait pas croire qu’il dût ne jamais revoir le fils de celle qui reposait désormais sous terre ! Son enfant vivait, il en était sûr…et sans relâche il allait, interrogeant inlassablement.

Quantrill's Raiders


En avril 1861 débute la guerre de Sécession. Quantrill se joint d'abord à l'armée confédérée et participe à quelques combats, mais son aversion pour la discipline militaire et son esprit d'indépendance lui font vite abandonner cette carrière.

Il se joint à une bande de partisans esclavagistes, s'impose à eux comme chef et les emmène vers le nord, vers le comté de Jackson dans l'État du Missouri. Ce sont les débuts des méfaits du gang Quantrill, qui sème la terreur dans la région pendant le restant de la guerre civile. Au cours des mois qui suivent, le gang Quantrill recrute une petite armée de tueurs : l'un de ses officiers, William T. Anderson (dit Bloody Bill) adore attacher les scalps de ses victimes à sa selle. D'autres fermiers du Missouri recrutés dans ce groupe deviennent le gang criminel James-Younger après la guerre.

Quantrill's Raiders: William T. Bloody Bill Anderson, Fletch Taylor, Franck et Jessee James, Archie Clement, Dave Pool,  Cole et Jim Youger, etc. 






























William T. Bloody Bill Anderson (1839 - 26 octobre 1864 †) était un chef de guérilla sudiste opérant dans la bande de franc-tireurs de William Quantrill pendant la guerre de Sécession. Particulièrement violent, il accroche le scalp de ses victimes, nordistes, à sa monture, ce qui lui vaut son surnom.
Le point culminant de l'expérience violente de Quantrill a été connu sous le nom de massacre de Lawrence . Le 21 août 1863, Quantrill dirigea environ 450 raiders confédérés vers Lawrence, un bastion syndicaliste et antiesclavagiste. Les hommes de Quantrill ont tué, avec beaucoup de sang froid, entre 160-190 hommes et garçons, avant de brûler une grande partie de la ville.


4 commentaires:

  1. Mille mercis Lulu !!
    Films
    L'Escadron noir (Dark Command) : film réalisé en 1940 par Raoul Walsh, avec John Wayne, Claire Trevor et Walter Pidgeon dans le rôle de William Quantrill. Inspiré d'un fait réel qui s'est déroulé pendant la guerre de Sécession, ce western raconte l'épopée d'un instituteur, William Quantrill qui, déçu de n'avoir pas été élu shérif, devient hors-la-loi et attaque la ville de Lawrence au Kansas.
    Kansas en feu (Kansas raiders) : film réalisé en 1950 par Ray Enright avec Audie Murphy, Brian Donlevy dans le rôle de Quantrill, Marguerite Chapman, Tony Curtis, Scott Brady, James Best et Richard Arlen.
    Josey Wales hors-la-loi : film réalisé en 1976 par Clint Eastwood (qui joua aussi le rôle du personnage éponyme). Pendant la guerre de Sécession un pacifique fermier du Missouri voit sa famille assassinée par une bande de guérilleros de l'Union, il décide de se venger et pour cela rejoint une bande d'irréguliers de la Confédération.
    Chevauchée avec le diable (Ride with the devil) : film réalisé en 2001 par Ang Lee, avec Skeet Ulrich et Tobey Maguire. Le film raconte le destin de jeunes hommes du Missouri qui, emportés par la guerre civile, vont devenir des Bushwhackers et finalement intégrer les hordes de Quantrill qui s'abattront sur la ville de Lawrence. (wikipédia)

    RépondreSupprimer
  2. Sunday, superbe bd western spaghetti !!
    scénario : Victor Mora; dessin : Victor De La Fuente
    ...Cette série attachante, reprise par son frère Ramon après douze épisodes, sera publiée, en France, dans le pocket Pistes sauvages en 1972, dans le quotidien France-Soir en 1975, dans l’hebdomadaire Nouveau Tintin en 1977 et 1978 et dans deux albums édités par Hachette (en 1975) : « en fin de compte, cette série a été éditée un peu partout en Europe – quatorze pays, je crois -, sans que je touche un sou… Elle fut, à l’époque considérée comme originale grâce à sa mise en page et sa recherche graphique. Elle influença, d’ailleurs, beaucoup de dessinateurs : Esteban Maroto, par exemple, qui, à ses débuts dans une agence espagnole, décalquait, au sens propre du terme, mes dessins ou ceux de Paul Gillon. »
    http://bdzoom.com/60178/patrimoine/victor-de-la-fuente/

    RépondreSupprimer
  3. Salut les Exhumators ! :14:
    Toujours au top, ce blog.
    Merci à Bloody Lulu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien le pseudo Bloody Lulu...ça va me permettre de scalper tous ceux qui ne font pas de commentaires.

      Supprimer